Life StyleNos branchées

Comment décompresser ?

Tu as les nerfs à vif ? Tu te sens régulièrement envahie par une foule d’émotions désagréables ? La colère, la peur, l’angoisse, la tristesse… Cela impacte ta vie familiale et personnelle et cela nuit à la qualité de ton travail ?
3 outils pour décompresser …

 1. STOP 

(4 lettres à mettre en aide-mémoire bien en évidence là où ton regard se pose régulièrement, le frigo, une armoire, la glace de la salle de bains, le volant de ta voiture, un coin d’écran de ton ordinateur …)

  •  S’arrêter
  • Take a breath (Respirer). Prends 1 à 3 respirations profondes en te concentrant sur le voyage de ton souffle dans ton corps.
  • Observer. Examine ce qui est là, objectivement, sans jugement, sans reproches. Juste ce qui est. Trouve où l’émotion se situe dans ton corps. Est-ce une sensation d’oppression, d’étau, de boule dans la gorge, dans le ventre, la poitrine ou ailleurs ? Nomme ton émotion, accueille-la, puis cherche ce qui se cache derrière. Quel besoin en est l’origine ?
  • Proceed (Y aller). Formule-toi une action à faire pour répondre à ce besoin, même partiellement, et en prendre soin. Et applique-la concrètement.

 2. SOURIRE…

Le mouvement des 17 muscles sollicités par un sourire apporte une détente immédiate qui agit sur l’anxiété et la mauvaise humeur. Sourire est aussi naturel et facile que bailler. Tu n’y arrives pas ? Essaie ceci : place un crayon à l’horizontale entre les dents et maintiens cette position pendant au moins 10 minutes. Farfelu ? Non, simple, efficace et puissant. Et sans matériel sophistiqué, reconnais-le ! En fait, un sourire entraîne une réaction positive du cerveau, qui va secréter des endorphines. Ces hormones du bien-être vont permettre à la détente de s’installer.

 3. RIRE SANS RAISON …

Une minute de rire équivaut à 30 minutes de relaxation complète. Teste cet exercice facile basé sur le souffle. Place-toi debout devant un miroir, ou assieds-toi sur une chaise le dos bien droit. Tu peux aussi t’allonger sur le sol. Expire lentement par la bouche en faisant le son « sssssss », afin d’évacuer le maximum l’air. Puis inspire profondément par le nez en gonflant tout ton corps. Retiens ta respiration 1 à 2 secondes et expire par saccades sur le son “Ha Ha Ha” jusqu’à expiration complète. Ces mouvements et ce son ” Ha Ha Ha “, qui sont un simulacre de rire, vont très vite apporter leur bénéfice à ton corps mais aussi à ton mental. Car, en fait, notre cerveau ne fait aucune différence entre un rire provoqué et un rire spontané. Et, en plus, tu verras, la répétition de cet exercice (inspirer- bloquer- expirer) va produire, au bout d’un moment, un vrai rire naturel. C’est tout bonus ! Faire semblant de rire… fait rire. Cela fonctionne! Maintenant, si tu préfères utiliser les sons “Ho Ho Ho”, “Hu Hu Hu”, “Hi Hi Hi”, …. Je te rassure, cela marche aussi !

Agis en amont et mets en pratique quelques changements de comportement, à la portée de tous: respirer profondément et si possible en conscience, sourire chaque jour à 2 inconnus, mettre du mouvement dans le corps par la danse, le chant, la marche, le rire, … Prends du temps pour te faire plaisir, ose être égoïste car «Prendre soin de soi, c’est s’accorder de l’importance» (Cédric Michel). Et qui mieux que toi peut le faire…

Article écrit par Isabelle Purnode-Christiaens, propulsé par La Branchée


Qui est Isabelle  ? 

Dès 1991, Isabelle Purnode-Christiaens choisit d’élever ses 4 enfants. Maman d’un enfant porteur
d’un handicap intellectuel, elle est très sensibilisée à l’épanouissement de la personne handicapée,
thème qui lui tient particulièrement à coeur. En 2008, Isabelle se forme au yoga du rire et anime des
séances pour un public varié. En 2016, à 50 ans, elle réorganise sa vie et crée Joie de rire ASBL afin de
propager le yoga du rire partout et pour tous, et de soutenir des initiatives contribuant au bien-être
et à l’inclusion de la personne porteuse de handicap.

Retrouvez Isabelle sur ses réseaux

Site internet
Facebook
Linkedin 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer