La Branchée de la semaine

La Branchée de la semaine – Aline Bartoli

Aline Bartoli

1. Quelle est ton histoire ?
Je suis une passionnée d’entrepreneuriat et de liberté avant tout ! L’histoire drôle, c’est que j’ai été élevée par un père et une mère qui s’aimaient énormément, mais dont l’un était un entrepreneur, un patron d’entreprise, et l’autre une soignante en milieu hospitalier public. Autant dire que les discussions politiques sont toujours animées à table ! Mais j’aime penser que c’est ce mélange détonnant (mais parfait) qui m’a donné envie d’entreprendre, tout en plaçant l’humain et les autres avant tout le reste.
Je n’ai donc jamais envisagé de passer par la case salariat (en dehors de quelques mois comme caissière pour mettre des sous de côté pour ma future entreprise). Ça a toujours été une évidence pour moi que je créerai ma propre boîte (déjà petite je voulais être Miranda Priestly dans le Diable s’habille en Prada !).
Aujourd’hui ça fait donc 4 ans et demi que je suis à mon compte, en tant que retoucheuse photo pour des marques, et blogueuse depuis quelques mois.
2. Tu es plutôt une Branchée…?
Branchée workaholic  à 3000% (c’est toute ma vie et j’adore ça), branchée Kindle, branchée développement personnelle, branchée Netflix, branchée rangement (je suis un poil maniaque), branchée cocktails toute la nuit, branchée jogging à 5h30 du matin, mais surtout, surtout branchée entrepreneuriat !
3. Pourquoi tu es une Branchée entrepreneuriat ? 
J’adore le terme Branchée en fait, ça décrit bien mon quotidien : mettre les doigts dans la prise de l’entrepreneuriat et prendre le jus tant qu’on les y laisse ! C’est parfaitement ce que je ressens au quotidien, toute cette énergie que ça nous donne. Un moteur incroyable !
4. Une qualité qui te définisse ?
Je suis quelqu’un d’extrêmement carrée et organisée.
5. Quelques mots pour inspirer les cœurs des femmes
Vous n’avez besoin de personne pour exister et partir courir après vos rêves ! Renseignez-vous, apprenez, formez-vous, écoutez et lancez-vous ! J’ai l’impression que nous autres, femmes, on se laisse bien trop souvent freiner par peur du « qu’en dira-t-on » (entre autres) et j’aimerais tellement voir ça changer !
6. Où te trouver ? 
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer