Podcast

1ère croyance limitante : ce n’est pas le bon moment pour se lancer

3/31/2022

découvrir plus

J'accompagne les femmes entrepreneures à fédérer une communauté et à mieux communiquer grâce à la vidéo mobile.

Je suis Doa

1ère croyance limitante : Ce n’est pas le bon moment pour se lancer

Comment transformer cette croyance en “C’est toujours le bon moment pour se lancer ! “?

Pour un feedback personnalisé rejoignez le groupe Facebook privé de La Branchée Academy :

Groupe Facebook 

Instagram 

Bienvenue à bord à toutes les femmes branchées. Vous écoutez le podcast de la branchée. Je suis Doa Majouli. Je suis architecte d’idées. J’accompagne les femmes entrepreneures à atteindre leurs objectifs et à développer leurs projets grâce à la communication digitale, la vidéo mobile et les outils web marketing. Je vous souhaite une très belle découverte.

La belle aventure démarre maintenant …

Olé, j’espère que vous allez bien que tout se passe bien pour vous. Bienvenue à bord, bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast. Je suis très contente de vous retrouver aujourd’hui. Je vous envoie plein d’ondes positives, je vous envoie plein d’amour et on démarre tout de suite. On plonge dans la piscine de la première thématique pour une première croyance limitante. Alors je ne suis pas encore expliqué que je me suis lancée dans un défi ou plutôt une idée qui est de faire un podcast chaque jour. Mais ce sont des podcasts courts pas plus de 10min. Alors une croyance limitante par rapport au lancement du projet. Quand on se lance dans la création d’un projet. En fait lors de la création d’un projet, on a toujours des croyances limitantes et chaque jour on va traiter une croyance limitante. Et on va voir comment la transformer.

Aujourd’hui, on démarre avec la première croyance limitante qui est, pour moi et d’après mon parcoure, d’attendre le moment pour se lancer. Cette croyance, j’ai pu la repérer chez plusieurs clientes, chez plusieurs bronchées, etc. des phrases qui reviennent à chaque fois : « ce n’est pas encore le bon moment », « c’est le covid, il faut attendre » « … » or, vous savez les meilleures ventes que j’ai faites c’est pendant le covid. J’ai lancé mon catalogue de formations à la période du covid et c’est là où j’ai eu plus de ventes et d’engagement par rapport à ma communauté. En fait il n’y a pas de bons moments. En fait, quand on est prêtes à se lancer, c’est toujours le bon moment, même s’il y a des crises. Parce que on est en dehors du mental. Et parce que si on se livre au mental cela va être très carré. Cela ne veut pas dire que l’esprit carré n’est pas la bienvenue. Mais c’est qu’il va ne déconnecter de notre intuition. Donc lorsqu’on lance un projet, intuitivement on sait que c’est le bon moment. Sauf que le mental se mêle et essaie de nous déraisonner. Et ce pour la simple raison, qu’il y a plein d’éléments externes qui nous empêchent et qui empêchent cette intuition de prendre son élan. Dès lors, il ne faut pas attendre à ce que tout soit parfait pour se lancer. Il suffit d’avoir l’envie, l’intuition, l’élan, etc. pour démarrer.

C’est donc cette question du bon moment qui constitue la première croyance limitante. Et pour la transformer il faut qu’on lance soit notre produit, soit une classe virtuelle, un service, … mais c’est toujours le bon moment pour commencer maintenant.

Je vous remercie pour votre écoute. Si vous voulez échanger ou avoir un feedback personnalisé, n’hésitez pas à rejoindre le groupe Facebook de la branchée, commentez aussi ! ça fait plaisir de vous lire. Et je vous donne rendez-vous demain pour aborder ensemble la deuxième croyance limitante.

xo, Gabby

Leave a Reply

Your email address will not be published.