Podcast

2ème croyance limitante : Il faut que tout soit parfait avant de se lancer

4/14/2022

découvrir plus

J'accompagne les femmes entrepreneures à fédérer une communauté et à mieux communiquer grâce à la vidéo mobile.

Je suis Doa

Bienvenue à bord à toutes les femmes branchées. Vous écoutez le podcast de La branchée. Je suis Doa Majouli. Je suis architecte d’idées. J’accompagne les femmes entrepreneures à atteindre leurs objectifs et à développer leurs projets grâce à la communication digitale, la vidéo mobile et les outils web marketing. Je vous souhaite une très belle découverte.

La belle aventure démarre maintenant …

             Olé, j’espère que vous allez bien, que tout se passe bien pour vous. Bienvenue à bord, bienvenue dans ce nouvel épisode, dans cette série sur cinq jours pour aborder les croyances limitantes mais surtout pour les transformer. On a vu hier, que la première croyance limitante c’est d’attendre le bon moment. Et on a transformé ça en disant que c’est toujours le bon moment pour se lancer.

             La deuxième croyance, c’est qu’il faut que tout soit parfait pour se lancer. Je suis passée par là, et c’est une chose que j’ai constaté également à travers l’accompagnement avec les branchées. Il faut d’abord avoir son site internet, son Ebook à télécharger, il faut trouver une photographe professionnelle, il faut…, il faut…, il faut… Et c’est là où il y a le problème. On rate ainsi donc plein d’occasions.

Cette croyance limitante est facile à transformer. La seule chose qu’on doit faire, c’est d’être dans l’action. C’est-à-dire, de comprendre qu’il existe une communauté qui a besoin de votre talent pour pouvoir avancer. Il y a donc des personnes qui attendent vos compétences pour débloquer des choses. Vous êtes la solution. Et donc est-ce que vous voulez faire attendre ces personnes rien que parce que vous attendez que votre site web soit parfait, …

Vous savez qu’il y a plein de personnes qui ont démarré leurs projets sans avoir un site web et sans savoir rien du tout, juste un moyen de communiquer à travers les réseaux sociaux. Donc vous pouvez le faire. Il suffit de transformer cette croyance limitante et de dire qu’il y a des gens qui ont besoin de moi et donc je vais aller chercher ces personnes. D’ailleurs, nombreux sont les influenceurs qui n’avaient pas de site web au début. De même pour moi, quand j’ai commencé Miss marketing magazine, j’avais pas encore de site internet, ni de logo, etc. j’ai fait ça sur Canva et ce n’était pas moche. Et c’était quelque chose qui avait plu car j’ai embarqué ma communauté avec moi depuis la création. Et ainsi toutes les personnes qui ont assisté à la naissance de Miss marketing ont vu qu’il n’y avait rien, juste moi et ma communication. Donc vous aussi, vous pouvez présenter vos services, vos solutions, etc. Passez donc à l’action !

Je vous remercie pour votre écoute, et je vous donne rendez-vous demain pour la troisième croyance limitante à transformer. Je vous souhaite une très belle journée et je vous dis à toute de suite dans les commentaires.

xo, Gabby

Leave a Reply

Your email address will not be published.