Podcast

3 raisons pour créer un challenge gratuit

4/21/2022

découvrir plus

J'accompagne les femmes entrepreneures à fédérer une communauté et à mieux communiquer grâce à la vidéo mobile.

Je suis Doa

Bienvenue à bord à toutes les femmes branchées. Vous écoutez le podcast de La Branchée. Je suis Doa Majouli. Je suis architecte d’idées. J’accompagne les femmes entrepreneures à atteindre leurs objectifs et à développer leurs projets grâce à la communication digitale, la vidéo mobile et les outils web marketing. Je vous souhaite une très belle découverte.

La belle aventure démarre maintenant …

             Trois raisons pour créer et lancer son challenge.

             Olé, j’espère que vous allez bien, que tout se passe bien pour vous. Bienvenue à bord, bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast de La branchée. Je suis très contente de vous retrouver aujourd’hui. J’aimerai qu’on démarre notre beau rendez-vous avec une belle dédicace de la grande Bretagne, spécifiquement de Marielle, la créatrice de Vert garance, qui nous a partagé son retour par rapport à la création de podcast il y a quelques jours déjà, en disant « Doa, 10min c’est très court pour le podcast ». Écoute Marielle, c’est un challenge pour moi, et je vais faire de mon mieux.

             Alors, on reste dans la thématique du challenge et aujourd’hui je vais vous parler d’un autre challenge. Il s’agit d’une opportunité pour accélérer le développement de votre projet. Avant cela je voudrai définir c’est quoi un challenge. Le challenge est un évènement spécialement gratuit qui se fait en ligne sur quelques jours (3j, 5j, 6j, etc.) selon l’envie et le besoin de la créatrice du challenge. Ça c’est le premier concept d’un challenge destiné à une communauté à travers ce challenge on aborde une thématique bien spécifique. Par exemple, « comment être visible grâce à la vidéo » et tous les jours, pendant quatre jours, les participantes reçoivent une vidéo explicative de 12 à 20min avec une activité et une fiche à télécharger. Et puis dans le groupe Facebook privé, on partage les échanges, on partage aussi les feedbacks et on partage également les défis et les croyances limitantes. Et puis, on transforme cela en une solution. Cela est un peu le concept du premier challenge. Le concept ou le style numéro deux du challenge, c’est plutôt un challenge qui est destiné à soi. Un challenge où on ne va pas s’adresser à une communauté mais on le fait pour soi. Je donne exemple de mon défi, il y a deux ans je me suis lancée dans le défi de faire une vidéo par jour et ce pendant 365j. A la base, je voulais faire cela pour moi-même. Car je voulais être plus libre dans la communication, d’affronter la peur devant un public, de parler d’une façon plus confiante, de maitriser la vidéo mobile, etc. Et c’était des vidéos live et non pas enregistrées. Vers la fin de ce challenge, j’ai appris plein de choses sur moi. Ça a forgé ma personnalité. C’était donc un outil de développement personnel. C’est à un challenge donc qu’on fait pour soi-même.

             Le premier concept, c’est ce que moi je vous propose avec trois raisons, que je vais partager.

Ces trois raisons sont faciles et accessibles à toutes pour créer son premier challenge. Mais avant, je précise que c’est uniquement pour les personnes qui sont prêtes à créer un challenge. Ce n’est pas uniquement parce que c’est un super outil pour accélérer notre projet qu’il faut passer par là. Donc si c’est le cas pour vous, je vous présente ces trois raisons.

             La première raison qui va vous donner envie de se lancer dans un challenge, c’est que ce dernier va vous permettre de développer votre réseau. En fait, à un certain moment avec notre projet, on reste avec le même réseau, les challenges pourraient renouveler et apporter de la nouveauté. Et ce parce que les participantes vont partager le challenge à d’autre personnes, surtout que le challenge est principalement gratuit. Et certainement des choses qui sont gratuites vont attirer plus de personnes.

             Et qui dit visibilité dit rentabilité. Et la deuxième raison, c’est vendre. Dans un challenge, la plupart des créatrices vont vendre par la suite. Ici, je voulais ouvrir une parenthèse par rapport à cela : c’est que vendre n’est pas quelque chose d’évident qui se fait n’importe comment. Il s’agit, au contraire, d’un art qui exige d’être connecté avec ses valeurs et avec les autres. Vendre avec une offre précise et claire. Mais juste un petit conseil, si vous voulez vendre après un challenge, il faut annoncer cela avant le démarrage du challenge et chaque jour au début de ce challenge. Il faut que cela soit clair. Et ce pour rester honnête et vous pouvez même aller plus loin par la suite, et rejoindre une formation. Donc vendre aussi, c’est possible avec nos challenges. Vous pouvez vendre vos services, vos produits, … mais il faut que ça soit très intelligent et avec une page de vente qui donne envie d’acheter.

             La troisième raison, la plus précieuse pour moi, c’est après un challenge on va apprendre plein de choses sur soi mais aussi plein de choses sur son projet. Ceci car les personnes qui vont participer à votre challenge sont des personnes intéressées par votre thématique. Et pour cela, pour affiner les idées et les projets, (si vous avez des formations, si vous avez de l’accompagnement, si vous avez aussi du coaching, …)  Le groupe Facebook va vous aider et vous donner de nouvelles idées pour trouver de nouveaux produits. Et c’est ce que je pense par être connecter à sa communauté. Car cette dernière va exprimer ses besoins, ses envies, etc. Par exemple « comment je vais créer une vidéo avec mon smartphone ? » donc pour vous ça serra une idée de créer une formation sur cette thématique.

             Pour moi le challenge est une mine d’or, parce que je vois tout le potentiel de mes projets à travers toutes les questions de ma communauté. Et ce qu’on reproche, souvent, aux entrepreneurs, c’est qu’on précipite à créer un produit qui n’est pas connecté à notre communauté. Là vous avez la possibilité, à travers un challenge, de noter toutes les questions et de transformer ces questions en solutions. Et je précise encore une fois, que c’est pour ça que je trouve cette troisième raison est la plus pertinente. Car bien que oui je vends après un challenge ce n’est pas tout de suite. Par contre tout ce qui vient de la part de ma communauté (des questions, …) va me permettre de créer des formations qui répondent aux besoins spécifiques de ma communauté. Et c’est une autre façon de vendre.

Donc tant que votre objectif est clair, vous pouvez gagner par votre challenge soit à travers le fait d’agrandir votre réseau de vente, ou bien d’approfondir vos connaissances et créer de la nouveauté qui soit connectée à votre communauté. Si vous voulez créer votre propre challenge, j’ai créé une formation sur comment créer un challenge à succès. Et Marielle, j’espère que j’ai dépassé les 10min, on verra dans le montage. Un grand merci pour tous les retours par rapport à la création de ce podcast, par rapport à l’accompagnement. Et un grand merci à la communauté de La branchée Academy qui me soutient chaque fois dans les nouveautés de la bronchée. Mille mercis pour cette motivation, mille mercis pour cette bienveillance. Je vous remercie pour l’écoute et je vous dis à tout de suite, dans les commentaires et à la semaine prochaine pour une nouvelle thématique

xo, Gabby

Leave a Reply

Your email address will not be published.